Découvrez les avantages de l’agroforesterie, la gestion des risques associés, et comment Treesition peut vous aider à investir dans cette pratique durable.

L’agroforesterie, qu’est-ce que c’est ?

L’agroforesterie est un mode d’exploitation agricole existant depuis plus de 7000 ans. Elle associe des arbres à des cultures maraîchères, sylvicoles, agricoles ou à des animaux d’élevage, dans le but de profiter de bénéfices mutuels. Cette approche durable présente de nombreux avantages. Cependant, un aspect essentiel de l’agroforesterie est également sa capacité à générer un rendement financier à long terme, ce qui en fait un domaine attrayant pour l’investissement.

Bois-coupes

On distingue 3 types d’agroforesterie, dans lesquels Treesition exerce :

l’agrosylviculture

Cette approche de l’agroforesterie vise à mêler harmonieusement cultures agricoles et arbres présentant un avantage significatif. Elle permet aux agriculteurs de profiter à la fois des rendements de leurs cultures traditionnelles et des nombreux bénéfices apportés par les arbres. En intégrant judicieusement des espèces d’arbres adaptés, tels que les Paulownias, dont les racines profondes évitent la compétition pour les nutriments, l’agrosylviculture favorise une utilisation efficiente des ressources disponibles. De plus, les arbres en agrosylviculture contribuent à la stabilisation des sols, à l’augmentation de leur fertilité et à la séquestration du CO₂ tout en offrant un potentiel de revenus supplémentaires grâce à la vente du bois. Cette approche équilibrée entre agriculture et foresterie représente une étape importante vers une agriculture durable et résiliente, tout en créant des opportunités économiques pour les agriculteurs.

le sylvopastoralisme

Cette branche de l’agroforesterie repose sur la symbiose entre les arbres et l’élevage. Cette pratique permet aux agriculteurs de combiner la présence d’arbres avec l’élevage d’animaux. Les arbres dans les systèmes sylvopastoraux peuvent grâce à leur canopée fournir une ombre précieuse pour le bétail pendant les périodes chaudes, améliorant leur bien-être et leur productivité. De plus, les arbres fournissent une source de nourriture, tels que les feuilles, les fruits ou les glands, qui peuvent être consommés par les animaux d’élevage.

l’agrosylvopastoralisme

Cette approche agroforestière complète combine harmonieusement trois composantes essentielles : les arbres, les cultures et l’élevage. Dans ce système, les arbres jouent un rôle multiple. Ils fournissent de l’ombre aux animaux d’élevage. Ils améliorent la fertilité des sols grâce à leurs feuilles et à leurs racines et permettent de générer des revenus supplémentaires grâce à la vente de produits forestiers. L’agrosylvopastoralisme représente une stratégie agricole holistique qui répond aux défis de l’agriculture moderne en créant un équilibre entre la production alimentaire, la protection de l’environnement et la viabilité économique. Les agriculteurs engagés dans cette pratique bénéficient d’une diversification des sources de revenus, d’une résilience accrue face aux changements climatiques, et d’une contribution positive à la conservation de nos ressources naturelles précieuses.

Les avantages de l’agroforesterie

Le développement de l’agroforesterie doit permettre de répondre à des enjeux majeurs pour notre environnement.

Des bienfaits des arbres pour la fertilité des sols

Les arbres jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de la qualité des sols et la préservation de l’environnement. Leurs racines contribuent à stabiliser les sols, et avec le concours de leurs feuilles en décomposition, ils en augmentent la teneur en matière organique. Pour s’assurer de cela, il est crucial de choisir judicieusement les espèces d’arbres à planter. Ainsi, il convient de privilégier celles dont les racines plongent plus profondément que les cultures. Cela permet d’éviter ainsi la compétition pour les nutriments et de maximiser les avantages potentiels. Dans ce contexte, le Paulownia se révèle être une espèce particulièrement adaptée.

Les arbres comme acteurs de la régulation environnementale

Les racines des arbres ont également un rôle important dans la purification et la dépollution des sols, la régulation des flux d’eau, et l’augmentation du taux d’humidité du sol. En outre, ils participent activement à la séquestration du CO₂ contribuant ainsi à la régulation du climat. L’agroforesterie, en intégrant les arbres dans les systèmes agricoles, permet d’amortir les accidents climatiques, une meilleure gestion des ressources naturelles et préserve la biodiversité.

Agroforesteris

Limiter les risques liés à l’agroforesterie

La concurrence entre cultures et arbres : un risque à considérer

Le risque le plus élevé de l’agroforesterie reste la concurrence possible entre les cultures et les arbres. Cette concurrence peut être pour l’espace, la lumière, l’eau et les éléments nutritifs du sol. Le choix du Paulownia permet néanmoins d’éviter ce risque. Ses racines se développent en profondeur, et permettent aux nutriments de remonter en surface. L’élagage du Paulownia sera différent selon le type d’agroforesterie :

  • pour une association avec des animaux, une canopée développée pourra servir d’abri au bétail sera choisie ;
  • alors qu’une petite canopée sera préférée pour les cultures.

Optimisation de l’espace pour une cohabitation harmonieuse

Une autre limite est la place occupée par les arbres sur le champ. Un espace interarbre optimal est calculé pour être aussi bien profitable à la culture qu’aux arbres. Pour les agriculteurs, les pertes de terrain sont compensées par de meilleurs rendements, la valorisation des ressources et un retour financier grâce à l’exploitation du bois des arbres.

Un partenariat avantageux avec Treesition

Il est important de noter que l’adoption de l’agroforesterie peut entraîner un surplus de travail et des coûts supplémentaires pour les agriculteurs. Cependant, grâce au partenariat avec Treesition, la plantation, l’entretien et la vente du bois des arbres ne sont pas pris en charge par l’agriculteur. Treesition s’assure de la prise en main de ces responsabilités de manière entièrement gratuite, offrant ainsi un avantage financier significatif aux exploitants agricoles engagés dans des pratiques agroforestières durables.